samedi 5 mars 2016

Si c'est la fin du monde de Tommy Wallach

Éditions Nathan - 2016
237 pages - Dès 14 ans
17.90 €
Et si une météorite avait deux chances sur trois… de faire exploser la Terre dans deux mois ? Alors que la fin de la terminale approche pour Peter, Anita, Andy et Eliza, une météorite apparaît dans le ciel : elle a deux chances sur trois de percuter et faire exploser la Terre deux mois plus tard.
Tout à coup, l’avenir n’a plus la même importance… L’anarchie s’installe peu à peu : violence et pillages se multiplient, beaucoup arrêtent de travailler, la nourriture commence à manquer.
Les quatre adolescents doivent décider maintenant ce qu’ils feront du reste de leur vie, et peut-être, paradoxalement, en profiter pour être enfin libres et heureux, même pour peu de temps…

C'est un livre que j'avais hâte de commencer, le résumé me plaisait bien. Mais je dois reconnaitre que j'ai eu beaucoup de mal à la finir, plusieurs fois j'ai failli abandonner. 

Bon vous avez compris que la mayonnaise n'a pas pris chez moi, pourtant le sujet était très prometteur mais l'auteur n'a pas su l'exploiter.

Niveau personnage, je ne suis pas arrivée à m'attacher à qui se soit, je ne les ai pas trouvé très sympathiques, en faite ils manquent de profondeur. Et puis niveau cliché, je dois dire que j'ai eu ma dose.

J'ai trouvé le rythme de l'auteur trop lent, je n'ai pas accroché à son style.

Pour conclure même si au départ je trouvais l'idée intéressante, ce livre ne m'a pas plu, j'ai eu beaucoup de mal à le finir.

Merci aux Éditions Nathan.


vendredi 4 mars 2016

Expérience Noa Torson T3 : N'oublie pas de Michelle Gagnon

Editions Nathan - 2016
440 pages - 16.90 €


Fuir, c'est vivre. S'arrêter, c'est mourir.
Quatre. Ils ne sont plus que quatre : l'Armée de Persefone a été décimée. Noa, Peter et les autres sont traqués, dévastés, épuisés... Mais où qu'ils aillent, quoi qu'ils fassent, leurs ennemis parviennent toujours à les retrouver, et l'étau se resserre. Pourtant, ils n'abandonnent pas. Ils veulent affronter l'homme qui a créé le monstrueux Projet Perséphone.
Quitte à se jeter dans la gueule du loup. Après tout, ils n'ont plus rien à perdre.

Nous retrouvons Noa, Peter, Teo et Daisy dans ce dernier tome de la trilogie. Plusieurs mois sont passés depuis la fin de second tome. L'étau se resserre de plus en plus autour de notre groupe d'amis. 
L'action est très pressante, aucun temps mort, beaucoup de suspens, une course poursuite haletante comme j'aime.
On s'attache facilement aux personnages.

J'ai lu ce roman très vite, on se laisse prendre par le récit, on n'a pas du tout envie de lâcher ce livre.
J'ai beaucoup aimé le style de Michelle Gagnon, elle nous offre une fin logique et grandiose. Le style est fluide. 
 
Ce dernier tome conclut la trilogie dans un bain de sang et de l’action à gogo. 

Merci aux Editions Nathan.

Une affaire de sang de Bonnie MacBird

Editions City - 2016
392 pages



Londres, 1888. Sherlock Holmes est déprimé après une enquête désastreuse. Même son fidèle Watson ne parvient pas à le sortir de la léthargte,. dans laquelle l'enquêteur de choc s'enfonce : Jusqu'au moment où une lettre lui parvient depuis la France. Elle est signée de Mademoiselle La Victoire, une star de cabaret, qui a besoin de l'aide de Holmes. Le fils illégitime qu'elle a eu avec un lord anglais vient en effet d'être enlevé. A Paris, Holmes découvre que cet enlèvement' n'est que la partie émergée d'une affaire tentaculaire. Une inestimable statue a été dérobée et des enfants employés dans une usine de soie disparaissent les uns après les autres. Les indices conduisent à un seul et même homme qui semble intouchable. Et extrêmement dangereux...

J'étais très impatiente de commencer ce livre, j'adore Sherlock Holmes, c'est avec un grand plaisir que j'ai lu, non dévoré ce livre.

Déjà un mot sur la couverture que je trouve tout simplement splendide.

Pour cette enquête nous partons à Paris, on commence avec une enquête qui semble assez mais au fil des pages on s’aperçoit que les choses se compliquent. Entre drame familial, trafic d’œuvres d’art et l’Angleterre des bas fond, Sherlock Holmes a pas mal de boulot et Watson encore plus car il doit à la fois comprendre ce qui se passe et aider son ami qui n’est pas au mieux.

J'ai adoré me plonger dans l'ambiance de l'époque. J'ai retrouvé ce que j'aime dans les histoires de Sherlock Holmes, les mises en œuvres du détective pour mener à bien son enquête

J’ai adoré le style de l'auteur, c'est rapide et concis, le texte est truffé de jeux de mots.

J’ai bien aimé même si quelques fois j’ai trouvé que ça passait vite sur des aspects de l’enquête. Un livre que je conseille fortement. 

Je remercie LP Conseil et les Éditions City pour leur confiance.


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...