mercredi 10 avril 2013

3 villes 3 sadiques 3 enquêtes de Michael Prescott


Editions J'ai lu - 2012
1148 pages


Comprend :
L'arracheur de visages
La prochaine victime
Le goût mortel de la pluie


Un maniaque traque les femmes comme du gibier. Dans cette effroyable affaire, il faudra toute l'énergie et le talent de Roy Sheperd, de la police de Tucson, pour démêler le vrai du faux.


Un tueur en série sème la panique à Los Angeles. La jeune agent du FBI, Tess Mc Callum, happée par l'accélération des événements, comprend trop tard qu'elle figure sur la liste macabre de l'assassin.


Rain Man sévit à Los Angeles. Avant de tuer ses victimes et de déposer leurs cadavres dans les tunnels d'évacuation des eaux de pluie, il les contraint à adresser une demande de rançon aux autorités locales. Tess McCallum et Abby Sinclair, chargées de l'enquête, n'ont qu'uni certitude : la fin prochaine de la saison des pluies.


Réunis en un seul volume, trois thrillers, trois voyages aux confins de la peur, par le spécialiste du genre !
 

Mon avis :
Je tiens tout d'abord à remercier les Editions J'ai lu et le forum Mort-sure pour ce partenariat.

C'est le premier livre de Michael Prescott que je lis et je dois dire que dans l'ensemble je suis assez déçue, avec trois livres, j'ai pu me faire une idée de l'auteur et je dois dire que je n'ai pas du tout accroché à son style.

Ce livre est un intégral de 3 romans, vu que ce n'est pas des suites je vous parlerais des histoires individuellement.

L'arracheur de visage :
Dans cette histoire, nous suivons Kaylie Mc Millan, c'est une jeune femme qui a été condamné pour le meurtre de son mari, douze ans plus tôt. Elle est en cavale. En parallèle nous suivons le meurtrier, le docteur Cray, qui tue ces victimes en leur arrachant leur visage, mais avant il "s'amuse" à les chasser comme du gibier. Kaylie décide de prendre en chasse le docteur Cray, pour le faire arrêter.
Quand j'ai lu le prologue, je me suis "waouh ! ça va être un livre superbe" et je dois dire que j'ai été un peu déçu, l'histoire met un temps fou à démarrer et c'est seulement les 100 dernières pages que ça bouge. Pourtant j'ai beaucoup aimé l'histoire mais je m'attendais à quelque chose de plus gore, beaucoup plus tourné sur les meurtres. Et en faite, c'est basé surtout sur une chasse à la souris entre le tueur et Elizabeth.
De plus tout le long du livre, l'inspecteur Sheperd prend Elizabeth pour une malade mentale et une petite discussion avec le beau père de cette dernière et il comprend tout, toute l’énigme prend place dans sa tête. J'aurais préféré qu'il comprenne tout en douceur et pas d'une façon aussi abrupte.

La prochaine victime :
Ici nous suivons une jeune inspectrice du FBI, Tess Mc Callum. Elle puirsuit un tueur en série, Mobius. Ce dernier a assassiné deux ans plus tôt l’amant de Tess et il lui envoie de temps en temps des cartes postales. Tess sait que sa vie est menacée par Mobius mais elle est bien décidée à l'arrêter.
Je ferai à nouveau le même reproche que le précèdent livre, c'est trop long à mon goût pour se mettre en place, ça se met à bouger qu'à la fin. J'ai trouvé l'enquête vraiment plate, moi qui adore les thrillers, je n'ai vraiment pas eu l'impression d'en lire un. De plus, j'ai vraiment eu l'impression que ça partait un peu dans tous les sens.

Le goût mortel de la pluie :
Nous retrouvons Tess Mc Callum que nous avons découvert dans La prochaine victime qui va faire équipe avec Abby Sinclair qui est consultante en sécurité. Elles vont travailler ensemble pour arrêter un tueur en série, qu'on surnomme Rain Man. Ce dernier kidnappe des jeunes femmes, leur fait écrire une demande de rançon qui est adressée à la ville de Los Angeles. Il attache ces victimes dans les tunnels destinés à évacuer les eaux de pluie, alors que ces tunnels sont souvent inondés à cause de la saison des pluies.
Je vais encore me répéter mais encore une fois, je suis déçue, ça ne bouge pas assez, ça manque réellement d'actions. J'ai trouvé qu'il n'y avait aucune surprise dans l'histoire. C'est un livre qui se laisse lire mais que j'oublierais très vite. J'ai vraiment du mal à trouver des points positifs à l'histoire, un thriller très banal.

La plume de l'auteur est fluide, son écriture est simple et claire.

En refermant ce livre, je me dis que plus jamais je ne lirais un livre de Michael Prescott, le style de ces livres n'est vraiment pas pour moi, à aucun moment je n'ai ressenti de l'angoisse, de la peur en lisant ces livres, pourtant vu les résumés je m'attendais à frissonner un peu. Dommage. 

8 commentaires:

  1. Ca au moins, c'est de l'avis franc, sincère, comme je les aime.
    Tu es comme moi, quand quelque chose ne te plaît pas, tu n'es pas du genre à le garder pour toi.
    C'est dommage mais comme on dit "tous les goûts sont dans la nature".
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui quand je n'aime pas je le dis lol.

      Supprimer
  2. Michael Prescott tu dis ? Ok, c'est noté ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas parce que je n'aime pas que tu n'apprécierais pas ;) Bon vu la note du livre là sur LA je ne suis pas la seule à penser que c'est pas terrible.

      Supprimer
  3. J'ai lu du Prescott , il y a longtemps , il me m'a pas laissé un souvenir immuable . J'en ai pas relu par la suite , tu me donnes pas envie de retenter l'expérience .
    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben surtout pas une de ces 3 histoires ;)
      biz

      Supprimer
  4. Ah oui j'aurais pensé aussi avoir ce sentiment en lisant ce livre, surtout avec cette couverture. c'est dommage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, le synopsis + la couverture je m'attendais vraiment à autre chose.

      Supprimer

Pour information, je modère les commentaires !
Merci d'être venu me rendre visite !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...